Déodorant ou anti-transpirant : une solution contre la transpiration

 

Déodorant ou anti-transpirant, sous forme de spray, de stick ou bien de bille, les solutions pour masquer l’odeur de la transpiration ne manquent pas et les marques sont légions. La différence entre les déodorants et les anti-transpirants consiste dans l’effet de régulateur de transpiration ou d’antiperspirant que présentent ces derniers. Les anti-transpirants agissent en diminuant l’humidité grâce à une substance astringente qui a pour propriété de resserrer les pores de la peau. Cependant, les déodorants ont également des vertus bien à eux. Ils masquent toujours les mauvaises odeurs grâce au parfum, mais absorbent également la transpiration avec des ingrédients tels que le talc et présentent de plus des propriétés bactéricides et antifongiques par la présence d’alcool ou d’acide borique. Il faut savoir que la transpiration est une fonction naturelle du corps, qui lui permet de maintenir sa température à 37°c par évaporation. Si la transpiration est excessive, la quantité de sueur dépasse le volume nécessaire à la thermorégulation et devient gênante. Les régions du corps les plus affectées sont les aisselles, le visage, les mains et les pieds.

 

Sans vouloir empêcher ce phénomène naturel, les chercheurs ont mis au point des produits qui éliminent la fermentation et les mauvaises odeurs qui en découlent. Actuellement, dans le commerce, deux types d’anti-transpirants et de déodorants se disputent le marché. D’un coté, les classiques à base de formules chimiques traditionnelles, utilisent les sels d’aluminium et se veulent de plus en plus efficaces. De l’autre, la pierre d’alun, dont les vertus anti-transpirantes sont connues depuis l’Antiquité, et qui constitue la base de tous les produits plus naturels.

 

La pierre d’alun est tolérée par les peaux les plus sensibles, n’a pas d’odeur et ne rivalise donc pas avec le parfum. Plus économique que les déodorants et anti-transpirants traditionnels, une pierre d’alun de 60 g dure environ un an, soit l’équivalent de 12 déodorants. On la retrouve également broyée et parfumée dans de nombreux déodorants écologiques, avec du musc ou de l’eau de rose. Si la transpiration est réellement trop gênante, on peut avoir recours à un gel topique créé par des dermatologues. La formule combine du chlorure d’aluminium hexahydrate à une base spéciale de gel hydroalcoolique, mieux toléré qu’une solution d’alcool. L’invention du déodorant dans les pays occidentaux remonte au XIXème siècle, avec l’avènement des salles de bain et de l’hygiène comme mode de vie. Une fois propre et fraîches, les femmes furent les premières à utiliser les déodorants et anti-transpirants, délaissant les parfums entêtants et la poudre parfumée sur le visage et sur les cheveux. Les produits de cosmétique se multiplient ensuite, ils ne servent plus uniquement à masquer la saleté mais deviennent des accessoires indispensable de la toilette au XXème siècle

 

La gente masculine aussi transpire et, comme les femmes, prend soin de son corps et de son odeur. Les gammes de déodorants pour Homme sont donc apparues, en spray ou sous forme de déodorant en crème, bientôt rejoints par des crèmes anti-fatigue et anti-âge. Ces déodorants et anti-transpirants à usage masculin sont disponibles dans tous les points de vente, de Séphora, Marionnaud ou autres parfumeries aux supermarchés.

You Might Also Like